Cette exposition présente, avec la légende de Tristan et Iseult, la publication de « Ce que Tristan se disait sur la Mer » de Max-Philipe Delavouët, où le poète écrit l’épisode manquant du roman tristanesque qui devient un rêve méditerranéen où Tristan rencontre Ulysse.

Me doune pèr coumpagno aquéu prince marin que se laisso
empourta pèr l’aussado que danso…
Je me donne pour compagnon ce prince marin qui se laisse emporter
par la houle qui danse.