31295Réédition de Cansoun de la mai auto tourre (Chanson de la plus haute tour), poème de 79 strophes (474 vers), 72 p., dont l’édition originale, avait paru dans le volume Pouèmo I (Librairie José Corti, 1971). Edition bilingue. Ce poème, dans une atmosphère automnale, évoque Aigues- Mortes.

Le cinquième numéro des Cahiers du Bayle-Vert, 2014 (120 p.), porte essentiellement sur la Chanson de la plus haute Tour (Genèse, éditions, réception). Il présente par ailleurs deux inédits, « Distractions » de Delavouët : Vigneto et Images pour un peintre.

Voir le catalogue de l’exposition